Vous ne savez pas par quoi commencer ? Vous êtes perdu. Suivez les étapes ci-dessous pour lancer votre business.

⚠️ Ne prenez pas ces étapes à la légère, sur internet vous ne gagnerez pas votre vie en réalisant seulement votre site. Il faut réaliser des actions après avoir réalisé ou fait faire votre site internet.

Il n’y a pas de secret, la réussite sur internet proviendra de votre travail. Soyez donc patients et ne baissez pas les bras.

1. Première étape : Trouver l’idée

La première étape va être de trouver l’idée. Il faut lancer un concept avant tout sur une thématique que vous aimez vraiment et surtout pas parce que vous y avez vu une opportunité financière. Attention, vous pouvez aimer quelque chose qui va être une opportunité financière justement, là se trouvera la bonne idée. Mais ne choisissez pas de vous lancer dans un projet seulement pour l’appât du gain.

Pour trouver votre idée de business, écrivez sur papier 20 choses que vous aimez. N’écrivez que les choses qui concernent la dounya, il ne vaut mieux pas se lancer sur internet sur des thèmes concernant la religion. La plupart d’entre-nous n’avons pas la capacité pour le faire.

Parmi les choses que vous avez noté, ne gardez que les 5 que vous préférez. Ensuite, n’en gardez que 3.

Enfin, faites votre choix final en choisissant LA chose que vous préférez.

⚠️ Attention : Dans les choix que vous ferez, ne choisissez pas de garder les sujets en fonction du gain financier que vous imaginez pouvoir en faire. Choisissez VRAIMENT ce que vous AIMEZ.

2. Analyser sa rentabilité

Après avoir trouvé LA bonne idée, qui d’ailleurs n’a pas besoin d’être l’idée du siècle, il vous faut savoir si cette dernière est rentable financièrement. Vous pouvez tout à fait trouver un concept qui en apparence ne permet pas de gagner sa vie, mais chercher une façon de monétiser cette idée (faire qu’elle vous rapporte de l’argent).

Peu importe le sujet que vous avez retenu, il est obligatoirement monétisable (peut rapporter de l’argent). Quoi qu’il en soit, si vous n’arrivez pas à trouver un produit à lancer par rapport à votre sujet, vous pourrez toujours monétiser votre audience.

Je vous propose de lire l’article ci-dessous qui vous explique vraiment comment vous pourrez faire de l’argent sur internet.

3. Rédiger son Business Plan

Une fois que vous avez une idée (même si elle est vague) sur la rentabilité d’un projet, il est désormais temps d’entamer la rédaction de votre business plan. Le business plan va vous permettre d’analyser les détails du projet et d’avoir une vision globale et précise de ce dernier. Il va aussi vous permettre d’agir, en cherchant par exemple des fournisseurs pour les ecommercants, des partenaires ou autres tâches devant être réalisées et qui permettront de compléter le business plan.

À la suite de cela, vous pourrez avoir une idée plus précise du proje sous tout ses aspects : rentabilité financière, vos forces et faiblesses, où trouver vos clients, etc.

Rédiger un business plan ne veut pas dire se lancer dans le projet. Il peut vous apparaître des facteurs bloquant qui vous empêcheront de vous lancer en cours de route.

4. Réaliser votre charte graphique

Qu’est-ce qu’une charte graphique ?

La charte graphique, c’est un document qui va rassembler l’ensemble des informations concernant l’aspect visuel de votre projet.

Une charte graphique peut contenir plus ou moins d’éléments. Cela varie en fonction du projet ou du budget du client si la charte graphique est réalisée par un graphiste.

Elle peut contenir :

– Le logo, dans la charte graphique, la partie du logo est découpée en plusieurs parties :

  • Il faut y indiquer les couleurs utilisées sur le logo.
  • Mais également les différents emplacements sur les supports de communication (plaquettes, documents officiels, papier en-tête, etc)
  • Les zones d’exclusion : cela concerne une zone de sécurité sur laquelle il ne faut pas introduire d’éléments.
  • Déclinaisons : Pour avoir une vision du logo sur fond blanc et de couleur.
  • Définir les interdictions : Utiliser certaines couleurs, étirer le logo, etc.

– Les polices de caractères à utiliser et les différentes fontes de manière à avoir une vision globale sur le support. Il s’agit ici de préciser la police utilisée, la taille et les autres caractéristiques des polices et leurs fontes selon l’emplacement de cette dernière.

– Les couleurs à utiliser indépendamment du support, mais aussi les couleurs selon les supports (qui sont différentes à cause des modes de couleurs)

– Les couleurs à utiliser selon les supports avec les indications concernant les valeurs Pantone, CMJN, RVB et hexadécimale de chaque couleur.

– Le renseignement d’éléments graphiques spécifiques liés au projet comme le pictogramme, le logo aggrandit, ses courbes, etc.

– Les explications des choix faits pour cette charte graphique concernant tous les éléments cités précedemment.

Pour vous donner une idée plus claire de ce qu’est une charte graphique, je vous mets celle de Twitter ci-dessous. Le document est en anglais, mais si vous avez été bien attentif vous pourrez reconnaître les différentes parties sans forcément comprendre l’anglais.

Télécharger la charte graphique de Twitter

Vous pouvez aussi retrouver plus en détails les consignes de Twitter concernant l’utilisation de leur image ici : https://about.twitter.com/fr/company/brand-resources.html

On pourrait ajouter qu’une charte graphique peut être encore plus détaillée si elle intègre les éléments liés à la conception du site web comme les boutons de navigation, le corps du texte, les titres, etc.

Trop compliqué ?

On ne saurait vous conseiller mieux que de voir ce point avec un graphiste. Dans le cas où vous n’avez pas trop de moyen, faîte cette charte vous-même. Mais vous n’aurez jamais la qualité d’un graphiste professionnel.

Mais parfois, on est obligés de bricoler … en attendant d’avoir les moyens de faire quelque chose de plus propre par un spécialiste.

Vous devez au moins avoir votre logo pour commencer.

5. Définir les technologies à utiliser

Dans un premier temps, vous allez devoir définir quel sont les réseaux sociaux que vous allez utiliser. Vous ne pourrez pas être partout, il faut donc faire un choix de ce qui est le plus pertinent en fonction de votre projet. Certains réseaux sociaux seront plus rentables pour vous selon le projet que vous avez.

Toujours en fonction de votre projet, et donc aussi de votre budget de manière directe, il va vous falloir choisir le logiciel à utiliser pour réaliser votre site internet. Pour cette partie, si vous passez par quelqu’un pour faire votre site internet (Nous par exemple), le professionnel vous donnera la meilleure solution à utiliser. Sinon, vous devrez choisir entre ces différents logiciels (CMS plus exactement) :

– Pour une boutique en ligne, vous avez Prestashop, WordPress (plugin Woocommerce). Et d’autres plus complexes comme Magento. Ou d’autres plus simples mais moins fonctionnel comme Tictail et Shopify.

– Pour un site vitrine ou un blog, utilisez dans l’idéal la solution WordPress.

6. Faire votre site internet

a. Le cachier des charges

Le cahier des charges est un document qui va rassembler l’ensemble des éléments liées à la conception du site internet. Il contiendra des informations comme : les pages du site, les informations liées à la livraison et aux modes de paiements pour les boutique en ligne, le contenu à intégrer, les contraintes, etc.

Il va vous servir à, une fois complété, avoir une vision globale de ce que vous souhaitez pour votre site. C’est un document indispensable pour mener à bien un projet.

b. La conception de votre site internet

Que vous décidez de le faire vous-même ou de le faire faire par un professionnel, vous devez désormais vous concentrer sur ce point important. Il faut que ce dernier respecte scrupuleusement votre cahier des charges afin d’espérer répondre vraiment à vos attentes.

Pendant que votre site internet est en cours de réalisation, vous devez le mettre en maintenance afin de récolter vos première adresses emails. Il s’agira ensuite de passer à l’établissement de votre plan d’action.

8. Etablir un plan d’action

Votre site est en cours de réalisation, vous devez maintenant vous organiser afin que son lancement soit le meilleur possible. Le plan d’action que vous allez préparer va vous permettre de ne pas ouvrir votre site avec 0 visite le premier jour et d’être organisé dans votre travail pour la suite.

Le plan d’action est un document qui va vous permettre de lister l’ensemble des actions à mettre en place et le « comment » de chacune d’entre elles.

Exemples :

– Publier 1 post par jour sur Facebook

– Préparer la page maintenance de mon site

Article à venir :Comment établir un plan d’action ?

9. Suivez votre plan d’action et corrigez vous

Une fois que le plan d’action est rédigé dans les moindres détails, dans l’idéal AVANT la fin de construction de votre site internet, vous devrez commencer à le mettre en application immédiatement.

Ainsi, il vous permettra de ne pas vous perdre dans des tâches inutiles. C’est en gros un repère pour votre projet afin de savoir ce que vous devez faire, mais également évaluer l’état d’avancement des différentes tâches.

Suivez minutieusement les actions que vous devez mettre en place et votre projet sera un succès.


Il est vrai que cela peut être compliqué de se faire une réelle idée sur ce qu’il faut faire exactement, j’ajoute petit à petit un maximum d’informations à cet article afin de vous faciliter.

⚠️ Je mets à jour cet article quand je juge qu’il est nécessaire d’aller plus en profondeur sur tel ou tel point.

Je suis conscient que cet article reste assez général, n’hésitez pas à faire des remarques en commentaire si vous souhaitez que j’approfondisse un point en particulier.


Ramzi
Ramzi

Fondateur de Mayboutik.com / Fort d'une expèrience mouvementée dans le e-commerce et le SEO, je vous propose du contenu pour vous permettre de devenir autonome.

Contribuez à cet article !

Soyez tranquille, vos données ne seront JAMAIS partagées.